Formation à la reprogrammation de calculateur moteur: Winols, ECM Titanium, Kess V2, Mpps

  1. Home
  2. »
  3. Reprogrammation Auto
  4. »
  5. Reprogrammation moteur et assurance : comment y procéder ?

Reprogrammation moteur et assurance : comment y procéder ?

La reprogrammation est une alternative pour avoir un véhicule plus performant et plus puissant, sans avoir à changer. En effet, il suffit que le préparateur automobile intervienne sur le calculateur moteur pour modifier les paramètres d’origine de la voiture. Le but est, en effet, d’améliorer les performances du véhicule. Dite ainsi, l’opération semble anodine, et sans conséquence majeure. Mais reprogrammation et assurance peuvent poser des complications, car une reprogrammation voiture n’est pas encore homologuée.  


Rappel de l’homologation de la reprogrammation

Pour rappel de ce qu’on a abordé dans l’article sur ce qu’il faut savoir sur la reprogrammation moteur assurance, la reprogrammation pour un meilleur rendement du moteur essence et diesel n’est pas une pratique homologuée. Néanmoins, l’intervention au niveau de la cartographie moteur de voiture, étant une modification au stage 1, ne fait pas partie des transformations notables. Ce qui signifie qu’aucune réglementation ne contraint la mise en circulation d’un véhicule programmé. Par contre, vu que le changement des données de la cartographie d’injection n’est pas encore agréé, le risque de refus est assez élevé si vous avez besoin d’un RTI. C’est parce que peu importe le type de véhicule (moteur turbo, moteur diesel, essence, etc.), il doit rester identique au modèle homologué. Sinon, il y aura aussi besoin de modifier la carte grise, en fonction des opérations effectuées.


Reprogrammation moteur et assurance : comment y procéder ?


Que faire avec la reprogrammation moteur et assurance ?

Beaucoup d’automobilistes sont sceptiques au niveau de l’augmentation de la puissance et couple moteur puisqu’on dit que la reprogrammation moteur et assurance n’est pas compatibles. Ce n’est qu’une supposition, car tout dépend de l’assureur et des modifications apportées au véhicule. En effet, certaines compagnies d’assurances refusent catégoriquement d’assurer une voiture reprogrammée, alors que d’autres considèrent d’abord les optimisations apportées. Dans tous les cas, le contrat d’assurance-auto avant la reprogrammation devient invalide une fois que le véhicule a été modifié, quel que soit l’objectif de l’intervention : accroître la puissance, baisse de la consommation de carburant, améliorer les performances de la voiture et veiller au bon fonctionnement du moteur turbo, conversion à l’éthanol E85, personnalisation, etc. Il est vrai que les modifications ne sont pas visibles lors d’un simple constat d’incident mineur. Cependant, un check-up complet aura lieu en cas de dommage corporel ou autre accident grave. De ce fait, il est toujours préférable d’aborder avec votre compagnie dès le départ la question reprogrammation moteur et assurance. Outre la résiliation du contrat d’assurance, vous risquez aussi une sanction sévère. Pour éviter tout désagrément, il faut faire en sorte à ce que votre couverture assurantielle suite à la reprogrammation soit approuvée par l’assureur. Dans le cas contraire, l’assurance peut se retourner contre vous en dénonçant une fausse déclaration ou en appliquant un malus. Si votre compagnie actuelle ne prend pas en charge les véhicules reprogrammés, n’hésitez pas à utiliser un comparateur d’assurance en ligne pour trouver un assureur acceptant vos modifications.  


Quid de la garantie constructeur ?

Comme la reprogrammation moteur et assurance, la garantie constructeur devient caduc après une opération consistant à modifier le moteur du véhicule. D’ailleurs, c’est le cas après toute intervention directe dans un garage auto sans passer par le concessionnaire. Contrairement au contrat d’assurance qui dépend de la compagnie. Dans ce cas, il est préférable d’attendre que la durée de garantie soit dépassée avant de toucher à la motorisation de la voiture. Évidemment, modifier la cartographie d’une voiture d’occasion n’est pas concernée par cette partie. Au contraire, modifier la cartographie de ce type de véhicule est une excellente option pour réduire la consommation de carburant puisque ce dernier est souvent moins performant. Mieux encore, vous pouvez faire une économie de carburant en optant pour le bioéthanol. En effet, la reprogrammation ne consiste pas toujours à donner de la puissance.  



Reprogrammation moteur et assurance : comment y procéder ?


Rétablir la configuration d’origine : alternative ?

Un garagiste peut vous garantir que sauvegarder les paramètres d’origine du véhicule avant de le reprogrammer est une alternative pour ne pas perdre la garantie moteur auto et pour ne pas avoir des problèmes avec l’assurance. Dans le cas où vous faites un accident grave, par exemple, un contrôle technique plus approfondi aura lieu. Les évaluateurs ne feront pas qu’un diagnostic électronique. Le véhicule sera évalué comme s’il va faire une préparation complète (sans essai routier) : passage au banc de puissance, évaluation de la banque de puissance et du rendement du moteur, etc. D’ailleurs, ce n’est même pas nécessaire pour tous les modèles de véhicule. Toutes les marques populaires de dernière génération ( BMW série récente, Ford, Mercedes, Renault Mégane, Alfa, Land-rover, Chrysler, Volvo, Ferrari, Mustang, Lancia, Jaguar, etc.) disposent désormais des outils et des véhicules à la pointe de la technologie que détecter toute modification du moteur sera plus facile. Mais rétablir la configuration d’origine peut rester une option si vous voulez retrouver le couple et la puissance d’origine avant de revenir auprès de votre revendeur pour réparer une usure sans frais. C’est aussi utile en cas de revente. Toutefois, il faut retenir qu’en général, les préparateurs proposent cette alternative pour des fins commerciales.  


Ce qu’il faut noter

Il faut savoir que pour une modification de stage 3 ou 4, on ne parle plus d’une simple optimisation moteur via reprogrammation. En effet, pour donner plus de puissance au véhicule, l’opération ne se limite pas aux calculateurs et aux cartographies. Il s’agit également de modifier ou d’ajouter certaines pièces mécaniques. C’est surtout pour que les cars supportent l’augmentation du couple et de la puissance. Cette opération est irrémédiable, c’est-à-dire qu’aucune garantie ni assurance n’est plus valide. Sinon, augmenter la puissance du moteur pour un tuning racing est une pratique courante pour de meilleurs résultats. C’est autorisé, mais après coup, la voiture n’est plus autorisée à circuler sur l’autoroute. Pour finir, rouler à l’éthanol grâce au kits flex fuel ne relève pas du domaine de la reprogrammation. Ce boîtier moteur est homologué. Cependant, les préparations effectuées pour l’installer ne prennent pas en compte les particularités de chaque véhicule.

 

 

 

 

Ceci fermera dans 0 secondes